• Petite vidéo de la dernière désobstruction en cours :

     

     


    votre commentaire
  • Là encore, une grotte parfaite pour l'initiation mais avec 10 fois plus de chance qu'ailleurs de se pommer ! ... ... prévoir le ravitaillement au cas où ... "tartines et Grimchot" (1/3 Chartreuse verte et 2/3 chocolat chaud)...

    c'est un peu paumatoire !

     Je suis en train de bosser sur le topo pour le rendre plus lisible... pas évident mais ça avance ! faut encore que j'aille faire quelques repérages sur site...
     
    Logan... le Ricain et son éternel sourire 'Email Diamant" !

    Attention : itinéraire complexe mais qui propose une jolie traversée d’1h30 entre la « Grotte du lac » et l’Entrée 1. A reconnaitre en plusieurs fois depuis l’entrée 1 pour se familiariser avec les lieux.

    concrétions vers la perte


    31 decembre 2007... un peu d'exercice avant les abus du réveillon !



     


    votre commentaire
  • Après la promenade , la photographie, la désobstruction, le rééquipement,... j'ai eu le plaisir de gouter aux joies de la topographie souterraine !!!

    Cette facette de l'activité peut paraitre ingrate à première vue car, pour 20h de relevés topographique sous terre, effectué à la vitesse de l'escargot et dans des conditions pas toujours confortable... il en faut au moins le double derriere l'ordi pour obtenir un résultat potable !!! ... mais pour moi c'est ce qui en fait le charme !!!

    A titre d'exemple, je vous livre ici mon premier travail... C'est la topo de la grotte de l'Anniversaire que je présente dans un autre article... rien à voir avec le Salève mais bon, j'ai pas encore fait de première sur notre bien-aimée montagne alors en attendant ...

    Topographie souterraine

    En y travaillant on se rend compte que faire de la topo, c'est plutôt valorisant car c'est le seul vrai moyen de faire exister la cavité aux yeux de ceux qui ne l'on pas parcouru... Effectivement, je peux bien vous raconter qu'après un P18 et qqs ressauts il faut s'engager dans un méandre peu commode où après 2 étroitures un petit actif vous rafraichi les idées mais que c'est le passage obligé vers le P14 de la première et qu'après 30m de gros méandre c'est encore pire qu'au début tellement la glaisse est collante et les étroitures infames... bref... un beau dessin vaut tout de même mieux qu'un long discours.

    Mais attention, pour le faire ce beau dessin, faut pas se la jouer artiste en herbe... faut plutôt jouer au géomètre... c'est là que ça ce complique !!!

     Pour se donner une idée du genre de notes à prendre !!!

     Le principe de base des relevés est toujours le même : on trace la "centerline" en 3D de la cavité grâce à une successions de visées. Entre chaque station on relève : la distance, la pente (positive ou négative) et l'azimute. Pour ce faire, 3 outils : Le décametre (ou mieux : le lazer-metre), le "clino-metre" et la boussole. A chaques stations, il est interressant de relever la distance au sol, au plafond, à droite et à gauche, de la centerline. En combinant les données, on obtient alors un cheminement en volume qui donne déjà une bonne idée de la cavité. Pour parfaire l'exercice, il faut maintenant faire un habilage le plus détaillé possible de ces volumes... enfin, l'artiste peut donc s'exprimer en relevant une successions de petit croquis...

     David aux instruments  

    L'avantage de la deuxieme partie du boulot... c'est que l'on n'est pas obligé d'enfiler les bottes et la combi pour travailler derrière l'ordi... ça peut très bien se faire en caleçon avec une petite Kro pendant que les filles dorment et que la maman regarde "Plus Belle La Vie" :-)... bon vu que la série ne dure que 30min il va quand même falloir cumuler les soirées... surtout si on ne veut pas se limiter à la topo mais aussi en faire le report-surface sur une carte IGN pour voir dans quel direction la cavité évolue et éventuellement spéculer vers les jonction possible avec d'autres trous...

     Ma pomme aux notes

    ... j'suis pas sorti de l'auberge avec mes 2 maheureux dessins... y a encore du pain sur la planche !!!

    ... Merci aux collègues du SCASSE pour l'aide sous terre et derriere l'ordi.


    votre commentaire
  • Ce gouffre est théoriquement l'entrée amont de la rivière souterraine qui passe au fond du Gouffre de Bellevue à -160 et qui ressort à Aiguebelle à Etrembières... (... du moins on espère)


    La conduite forcée du fond !!!

    Il figurait déjà dans les pages du livre le "saleve souterrain" de JJPitard mais était alors de dimensions très réstreinte. C'est en 2008 que quelques fouineurs du SCASSE ce sont attelés à la désobstruction. "Quelques" scéances plus tard, la profondeur sera passé de -7m à environ -55m, faisant de l'Aven d'En-Haut-La-Vy un gouffre digne de ce nom.

    Malgré quelques verticales et étroitures déjà serieuse, la progression n'y est pas très difficile. Toutefois, attention ! Le principal piège de ce gouffre est le CO2. Sournoissement, dans ce trou, l'air a toujours très rapidement manqué, obligeant même quelque uns des explorateurs pourtant averti à abandonner, sacs et ambitions, pour évacuer d'urgence en suffocant. Les scéances de désobstructions ne peuvent donc désormais se faire sans un bon système de ventilation.

    Début 2011 nous avons réentrepris d'extraire le sable de la belle conduite forcée du fond... mais celui ci la rebouche à chaque crue... noyant par la même occasion la zone jusqu'à la moitié du dernier puits !!!

    ... il reste donc encore bien des mistères à éclaircir dans cette mysterieuse aven !!! Sûr que nous ne sommes pas au bout de nos suprises... tant mieux !!!

     http://scasse74.free.fr/viewtopic.php?f=5&t=6298


     



    votre commentaire
  • C'est une des cavités les plus connue du Salève... même si c'est loin d'être la plus grande. Pour s'y rendre il faut emprunter la route entre La Croisette et St Blaise. Se garer sur le parking du restaurant du même nom et marcher 5 min maxi tout droit dans les bois... parfais pour une micro ballade familiale ou digestive... ou les 2 !!!

    Jeux de lumière

    Malgré son développement restreint, cette "Tanne à Damon" est intéressante. Elle est composée de 2 salles au sol jonché d'éboulis et de plusieurs diverticules plus au moins spacieux. Une flaque d'eau, pseudo-siphon, habite le fond de l'un d'eux, ce qui laisse présager d'une activité hydrologique encore aujourd'hui... même minime.

    1re rando souterraine en famille !!!

    La saison la plus intéressante pour s'y rendre est l'hiver, quand d'innombrables concrétions de glace se sont formées. Attention, en cas de neige, la route est fermée... depuis La Croissette, la ballade est alors plus "sportive" (2h30 A/R) mais d'autant plus sympa.


    Topo de la grotte du diable

    Avant de repartir, faite également un saut aux Pitons, point culminant du Salève (10min de marche)... Panorama d'exception garanti !

     

     

     

     

     

     

     


    votre commentaire


    Suivre le flux RSS des articles de cette rubrique
    Suivre le flux RSS des commentaires de cette rubrique