• « La Jaune » ???... un petit IV+ ???… du pipi d'chat !!!… tranquille !!!...

     

    ... Tranquille mon c… !!! la première fois, j'en ai chier comme jamais dans cette voie (en plus j’étais en solo encordé) qui n'a rien à voir avec une SAE ! De la pure grimpe « à l’ancienne » avec des pas athlétiques… des oppositions… des bons vieux ramonages… pas toujours une partie de plaisir…

     

    La Jaune, au dessus, départ de la Gd Arête, Rappel possible à coté de la voie

    Aujourd’hui la voie et bien équipé et on la parcours en chaussons… il est intéressant d’aller faire un tour dans cette voie pour comprendre que les anciens… c’était pas des mauviettes (en restant poli…) ! En effet, fallait avoir une grosse paire de cou… pour parcourir ces itinéraires en « Tricouni » (grosses chaussures cloutées) avec une simple corde en chanvre nouée autour de la taille. Cette itinéraire à été parcouru pour la première fois au environ de l’année 1910.


     Holliday On Ice ? non... juste La Jaune !


    Bref, un itinéraire en 2 longueurs faciles. En regardant la photo de la vue générale du Coin… il vous sera impossible de la confondre avec une autre voie. Il faut juste grimper un peu dans les rochers facile du bas avant de trouver les premières boche scellées… et les grosses barres de fer qui servaient de relais à l’époque… Vous l’aurez compris, certains pourrait avoir de petites surprises… gare aux zipettes…

     








    1 commentaire
  • "Grotte de Balme "   (vers Magland… au féminin… sinon ça fait Mongland) : 

    Christophe, Seb, Fred, Laurent, et Sebastian

    visite pré-raclette !


    (topo dispo au lien si-dessous)
    http://www.hypopo.ch/hypophoto/albums/userpics/10070/balmefusion_283_derniere_version.pdf

    La salle de la Mariée

     
    Pour s’initier, c’est LA grotte idéale en Haute-Savoie, plusieurs itinéraires de difficultés variables sont possible parmi les 4km de développé. Ce réseau, aujourd’hui « fossile » devait partiellement drainer les eaux du plateau de Flaine. Pour les débutants, se limiter aux galeries avant le 1re « Siphon ».


    Logan, Nico et Seb de retour des commitards


    Sec comme jamais à l’été 2009 : on a pu faire la jonction avec « les Comitards » et aller à la salle d’« Outre-Tombe » sans se mouillé autre chose que les pieds. Le parcours jusqu’au « quai des fleurs » est plus sérieux avec des rampings sur 100m, le ventre dans l’eau… 3h aller/ retour direct et sans trainer… 

    L'Seb... plus il est crad'... plus y sourit !

    PS : Pour reprendre des forces, rien ne vaut les spécialités locales : saucisson fumé de Magland, raclette... et un ch'tit canon d'rouge !!!


     

    Lucas et Steph dans le petit boyaux qui débouche sur la gauche de l'entrée principale.


    http://www.youtube.com/watch?v=5JYcpho5Nuk

    Une petite vidèo sympa en prime faite par les collègues suisses :


     
    Sandy passe le siphon direction la "Galerie des "Titans"

     


    votre commentaire
  • (Topo sur le site du Scasse 74, Cliquer sur le lien si-dessous :)
    http://scasse74.free.fr/viewtopic.php?f=11&t=55

    Située sur la Commune de Thorens-les-Glière, ce collecteur draine toutes les eaux du massif du Parmelan (attention aux crues) et offre des salles d’un volume impressionnant...

    Seb et Thibaud surpris par les dimension de l'entrée

    Le top du top… . Rien que le porche d’entrée vaut le détour et peut faire l’objet d’une petite ballade (20min de montée). Là aussi, une multitude de parcours sont possibles (30min ou 15h). Notamment depuis le haut du plateau… mais c’est alors loin d’être de l’initiation…
     

    Traversée au dessus d'un lac après la cascade Bocquet

    ... frilleux ? S'abstenir !... ou alors prévoir au minimum chaussette et slip néoprène...

    Logan grimpe les échellons de la Carenne

    ... Entre la" Carène" et la "Cascade Bocquet", ca se complique techniquement... s'y vous n'avez pas envie de nager, prévoyez baudard et longe,  cela vous permettra de rester "à moitié" sec :

    Seb fait trempette

    Au delà du 1re Affluant La visite relève plus du canyoning que de la spéléo. Même la raclette qu'on s'est mangé à la salle des piliers avec les deux pôtes du 27 n'a pas réussi à nous réchauffer... ni le petit Bourgogne Aligoté...




    1 commentaire
  • Un parcours sympa mais aérien et exposé à parcourir en boucle. Certains passages de la vire du canapé sont extrêmement délités, même s’ils sont parfois équipés d’un câble il serait inconscient de les traverser sans, au minimum, un baudard et une longe… perso je préfère la corde et quelques dégaines… Toutefois, le cheminent est relativement évident et sans difficultés, si ce n’est une bonne dose de Gaz à certains endroits… certains serreront les fesses…
     un pied dans l'vide... l'autre sur rien...

    Le circuit le plus rapide est de partir depuis Monnetier. Il faut se garer vers l’église et suivre le sentier d’approche qui se rend sur le site d’escalade du Canapé. On passe au pied des voies, sous le Téléphérique, au dessus du vide et on continue de longer la falaise encore longtemps dans les bois jusqu’à avoir rejoins le sentier du « Buis ». Une fois arrivé sur ce replat caractéristique, on suit le sentier qui monte au travers de la barre rocheuse. On suit encore le sentier qui monte en direction du Sud-ouest jusque sous la dernière falaise. De là, si on en a assez, on peut continuer le sentier du buis pour sortir au sommet du Salève vers l’observatoire, si on en redemande, il faut suivre l’indication « bucherons » peinte sur le rocher en direction du Nord-est.  Encore une fois, on ne peut pas se tromper, on chemine dans les bois jusqu'à un rétrécissement de la vire (gradin rocheux plein Gaz), on suit quelques vieux câbles. De retour dans les bois, on suit la sente pour déboucher vers un Oratoire situé juste sous le restaurant du virage de la route. De là on dégringole sur Monnetier par le sentier de notre choix.


    Retour : Le passage aérien sur les bucherons

    Pour faire plus de dénivelé, on peut partir du Pas-de-l’Echelle. On emprunte alors à la montée le « sentier » du « Buis » (Attention, cheminement complexe et souvent exposé avec quelques pas d’escalade), on traverse la vire de notre choix, et on redescend via Monnetier par le sentier et les escaliers du « Pas-de-l’Echelle ».

     Si le « via-cordeur » (…je n’sais pas si ca se dis mais bon…) se montre un minimum discret, il a de grandes chances de croiser quelques chamois. Ici, comme ailleurs, il ne faut pas négliger les risques de déshydratation… il faut tout de même rester prudent donc la P’TIT BIERE se boira seulement après la ballade au café sur la place de l’Eglise… tranquillité assuré… c’est pas la côte d’Azur !


    En Haut : les Bucherons, Au milieu : Le Canapé, En Bas : le GAZ






    votre commentaire
  • La seule « vrai » via-ferrata du Salève se situe vers Beaumont. L’idéal pour s’y rendre est de se garer vers la ferme au dessus de la chartreuse de Pomier.

     L'Julo s'la joue malgré l'Gaz qui commence à s'faire sentir


    L’accès à la Via se fait par le sentier qui monte en direction des « Convers ».  Sans difficulté, se parcours est accessible à tous moyennant l’équipement minimum. La dernière portion est toutefois bien « gazeuse » et calmera vite fait ceux qui font trop les malins !

     PapiDo' et MamieBri' à l'aise sur les vires du départ


    On peut finir la balade en montant jusqu’au « Plan du Salève » ou redescendre et faire la visite de la « maison du Salève ». Cette ancienne ferme à été rénové pour accueillir une expo permanente entièrement consacré au Salève et à son histoire. La visite est incontournable, vous vous coucherez « moins con » le soir venu !

     

    PS : n’oubliez pas de laisser un petit mot sur le livre d’or au milieu de la Via quand vous ferez votre pause « Reblochon / Mondeuse »… (Pour les non-initiés, la Mondeuse est un cépage rouge de par-chez-nous !)

     


    votre commentaire