• Les "Etiollets"

    C’est la version soft de « la Nationale ». Le risque de s’y casser la figure ou de ramasser une caillasse sur la pomme y est pourtant plus présent car la fréquentation est plus importante et le terrain moins stable. C’est la voie de descente des grimpeurs qui ont emprunté une des faces du Coin à la montée. Les passages les plus techniques sont équipés de câbles mais certains passages restent nus et exposés.

    Le passage dit : "Le Fromage" ! Pourquoi??? 

    L’ambiance « grimpe » et le vide y sont donc encore bien présents. Mes passages préférés : la variante par la faille de la « roche fendue » et  le « fromage » (un mur « troué » caractéristique).


    Une fois arrivé vers le « Trou de la Mule », comme pour la « Nationale », plusieurs options s’offrent à nous : redescendre par le « Chafardon », les « vires Buttikofer » où monter encore un peu pour emprunter la vire des « Etournelles ».
     
    Le passage du câble !... Les mous du biceps ne passeront pas !
     

     Bref, la sortie idéale pour « grimpouiller » et transpirer après l’boulot en fin de saison… pour ceux qui connaissent l’itinéraire de retour, n’oubliez pas la p’tite tasse de vin chaud avant de redescendre « à la frontale » dans l’air froid du crépuscule.



    (Itinéraire décrit par Pierre Milon dans « Les Randos du Vertiges »)

     arrivé au sommet, de nuit, à la frontale

     

     


    Tags Tags : , , ,
  • Commentaires

    1
    toto71
    Lundi 2 Mai 2011 à 09:40

    tres belle photo !

    • Nom / Pseudo :

      E-mail (facultatif) :

      Site Web (facultatif) :

      Commentaire :


    Suivre le flux RSS des commentaires


    Ajouter un commentaire

    Nom / Pseudo :

    E-mail (facultatif) :

    Site Web (facultatif) :

    Commentaire :